samedi 6 juin 2009

Bright Eyes - Lover I Don't Have To Love

Remontons à l'année 2002. A l'époque, Conor Oberst ne faisait pas toujours ce petit folk stéréotypé qu'il nous sert depuis 2 LP avec The Mystice Valley ("Outher South", sorti ce mois-ci).





Il préférait nous pondre une chanson telle que Lover I Don't Have To Love, pleine de susurrements délicats, saupoudrée de sous-entendus licencieux, limite glauque et si obsédante; provoquante.

Il a bien changé, l'ami Conor !

2 commentaires:

SanBillyBoy a dit…

Salut! As-tu une adresse postale et/ou mail pour recevoir les CD/MP3 promos de nos artistes? A bientôt, François de Roy Music.

Matador a dit…

Effectivement, c'est une très bonne chanson. Je regarde parfois la vidéo avec. Bien plus rythmique que tout ce à quoi il a habitué son public ensuite!